Sylvaine Helm - Rauzy
Naturopathe - Nutritionniste Paris 17e

Santé

"Toute maladie commence dans les intestins"

Hippocrate (460-370 BC)

L’intestin est au cœur de notre santé. C’est un véritable écosystème composé de trois acteurs majeurs qui agissent en synergie.

Le microbiote, qui est un organe à part entière, doté de son propre génome et qui a fait l’objet d’un article précédent.

- La barrière intestinale proprement dite. C’est le sujet que nous abordons aujourd’hui.

- Le système immunitaire sous-muqueux dont nous détaillerons l’importance une autre fois.

La muqueuse intestinale est composée de cellules, les entérocytes, recouvertes d’un mucus protecteur. C’est une véritable barrière qui a le rôle fondamental de protéger l’organisme en assurant une étanchéité vis-à-vis des macromolécules alimentaires incorrectement digérées et des organismes pathogènes comme les bactéries, les levures ou les parasites. Son autre rôle tout aussi important et vital est d’assurer une perméabilité sélective pour permettre une absorption des micronutriments issus de l’alimentation.

Cette barrière intestinale permet une surface de contact énorme pour une absorption optimale, grâce aux nombreuses villosités et microvillosités qui la constituent : dépliée, cette surface est équivalente à celle d’un terrain de tennis. En revanche, il n’y a qu’une seule couche de cellules, d’où une certaine fragilité de cette barrière : c’est pourquoi il existe des complexes jonctionnels serrés, composés de protéines spécifiques, qui maintiennent les entérocytes jointifs pour assurer cette fameuse perméabilité sélective et empêcher que l’intestin ne soit une véritable passoire.

Ainsi, dans les conditions physiologiques optimales, seuls les micronutriments, vitamines, minéraux, eau, vont pouvoir traverser la barrière intestinale. Toute perturbation sur l’organisation des complexes jonctionnels serrés constitue le primum movens du syndrome de l’hyper-perméabilité intestinale ou Leaky Gut Syndrom, à la base de la physio-pathologie de nombreux troubles ou maladies. Ceux-ci peuvent être localisés dans l’intestin (malabsoption des nutriments et donc carences alimentaires, inflammation intestinale, syndrome de l’intestin irritable…) ou apparaître à distance (pathologies cutanées, intolérances alimentaires, troubles du comportement, arthrose, dépression, fatigue chronique, pathologies dégénératives ou psychiatriques…).

L’alimentation industrielle et moderne, l’abus de céréales mutés, notamment le blé, de sucres raffinés, d’alcool, de toxiques divers, l’absence de fibres et une mastication insuffisante, la consommation abusive de médicaments, le stress mal géré, le sport intensif sont autant de facteurs (et il y en a d’autres) favorisant cette hyper perméabilité intestinale par la destruction des complexes jonctionnels serrés.

La qualité de notre barrière intestinale est ainsi au cœur de notre santé. La Médecine Naturelle Nutritionnelle et Fonctionnelle s’attachera à identifier les facteurs responsables de sa dégradation et à la réparer en apportant des nutriments spécifiques (glutamine, zinc, magnésium…), en favorisant également un changement des comportements alimentaires et une prise de conscience que nous sommes un acteur majeur de notre santé. La citation d’Hippocrate est aujourd’hui plus que jamais d’actualité !


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.