Sylvaine Helm - Rauzy
Naturopathe - Nutritionniste Paris 17e

Transpiration

23 Juin 2022 Santé

Rôle de la transpiration

La transpiration est un phénomène naturel servant notamment à la régulation de la température corporelle ou à l’élimination de déchets et participant à la formation du film hydrolipidique de la peau. Elle est le résultat de l’activation de 3 à 5 millions de glandes sudoripares situées dans les couches profondes de la peau, le derme et réparties sur tout le corps mais de façon inégale. Ces glandes sont de 2 types, les glandes apocrines, présentes dans les régions anale, génitale et aux aisselles, peu impliquées dans la régulation de la température et sécrétant des phéromones et les glandes eccrines, plus particulièrement sur la paume des mains, la plante des pieds, le cuir chevelu, le front, les tempes et la nuque. Ces dernières sont reliées au système nerveux autonome et peuvent ainsi être déclenchées dans un contexte de forte émotion, de stress ou d’angoisse.

Quand la transpiration devient excessive

La transpiration excessive appelée hypersudation ou hyperhidrose peut avoir diverses origines comme l’effort physique intense, les fortes chaleurs, l’obésité, la mauvaise hygiène alimentaire, le stress, un dérèglement hormonal, le sevrage tabagique ou de drogues ou encore certaines maladies comme le diabète ou l’hyperthyroïdie. La ménopause chez les femmes peut entrainer une hypersudation et l’hérédité est également un facteur aggravant.

Des carences en certains minéraux ou vitamines peuvent aussi aggraver le phénomène.

Les personnes les plus touchées sont celles ayant une grande corpulence, c’est pour cela qu’on a tendance à croire que les hommes transpirent plus facilement que les femmes mais certaines études montrent que c’est moins une question de sexe que de corpulence. L’hypersudation va commencer à la puberté et diminuer après 40 ans. La présence d’une pilosité importante accentue également le phénomène.

Transpirer à l’excès entraine tout d’abord un grand inconfort. Les conséquences sont évidemment sociales car les vêtements vont présenter des auréoles ce qui est très génant et peut donner une allure négligée. Au niveau de la tête, la sueur va perler voire couler le long du visage et les cheveux prendre un aspect mouillé voire sale.

Le stress que cela engendre, en activant notre système orthosympathique, va créer un véritable cercle vicieux. La peau constamment humide peut aussi être le siège de développement de mycose ou autres champignons comme le Pityriasis versicolor, tâches blanchâtres ou rosâtres qui apparaitront à l’exposition au soleil.

La peau peut également être sujette à l’apparition de verrues, eczéma ou autre dermites de contact.

Pour les femmes, il est parfois impossible de se maquiller à cause de la sueur qui perle constamment et fait couler le maquillage.

En cas de transpiration trop acide, un phénomène d’irritation au niveau des yeux peut également apparaitre.

Une hypersudation peut également entrainer une déshydratation mais aussi une perte en minéraux.

Comment réguler naturellement la transpiration

L’alimentation peut jouer un rôle important dans le contrôle de la transpiration :

Les aliments épicés comme le poivre, le piment, le gingembre contiennent de la capsaïcine, molécule qui va activer les récepteurs à la chaleur de notre corps et faire croire au cerveau à un élévation de la température corporelle, d’où le déclenchement de la transpiration par notre système nerveux autonome.

L’alcool, la caféine, la digestion des viandes et des féculents raffinés et sucres en excès vont également entrainer une élévation de notre température corporelle et risquent de faire empirer le phénomène.

Il est donc important de modifier son alimentation en diminuant les aliments cités plus haut tout en privilégiant ceux ayant un index glycémique plus faible, légumineuses et céréales non raffinées.

Les fruits et les légumes riches en eau et en minéraux ainsi qu’une bonne hydratation, 1,5 à 2l par jour d’eau faiblement minéralisée, vont être d’un grand secours en aidant à réguler la transpiration interne du corps et compenser la perte en minéraux. On peut citer le melon, la pastèque, le concombre, la tomate, la courgette, la salade, la fraise. On peut également additionner l’eau de jus de citron fraichement pressé.

Certains aliments riches en magnésium ou la prise de compléments de magnésium peuvent réduire la sensibilité au stress qui est une des causes de l’hyperhidrose. La supplémentation en vitamine D est également la bienvenue.

En phytothérapie, la sauge est réputée pour son action antisudorifique. On peut la prendre sous forme de tisane de feuilles séchées. Certaines plantes adaptogènes comme l’Astragale peuvent également être utiles, en réduisant notamment la susceptibilité au stress.

Faciliter le travail des émonctoires primaires reins et foie diminuera le rôle de la peau, émonctoire secondaire dans l’élimination des déchets et participera à la régulation de la température. On peut par exemple penser à l’orthosiphon, le pissenlit, l’artichaut, le radis noir. A l’inverse, attention aux plantes réputées sudorifiques comme la bardane, le sureau noir, la pensée sauvage ou encore la bourrache ou le plantain.

L’homéopathie peut aussi être d’un grand secours, le remède sera personnalisé en fonction du terrain de chacun mais on peut citer Calcarea carbonica pour une transpiration de la tête, Sepia pour celle du visage, Gelsemium en cas de trac, Ignatia en cas de boule dans la gorge, Thuya dans un contexte d’anxiété. Lachesis ou Sepia à la ménopause.

Les vêtements en fibres naturels comme le coton, le lin ou le chanvre et plutôt amples que serrés sont préférables car ils vont laisser respirer la peau, permettre à l’air de circuler et à la transpiration de s’évacuer facilement au fur et à mesure.

Attention également aux savons agressifs et décapants qui détruisent le film hydrolipidique de la peau et peuvent accentuer le phénomène de transpiration pour le restaurer. On privilégiera pour l’hygiène corporelle des savons surgras et naturels, saponifiés à froid. Un brumisateur d’eau thermale sera efficace pour rafraichir le visage et diminuer la transpiration.

Pour assurer une meilleure gestion du stress, on peut faire appel à des méthodes de relaxation comme le yoga, la méditation ou la cohérence cardiaque qui est une technique de respiration rééquilibrant le système nerveux autonome.

En conclusion

La transpiration est un phénomène parfaitement naturel et indispensable au bon fonctionnement de notre corps et à son adaptabilité à son environnement et ne devrait occasionner aucune gêne ou désagrément. Il ne faut pas hésiter à consulter votre naturopathe dès lors que la transpiration devient un sujet à part entière car il existe de nombreuses pistes naturelles de prise en charge en première intention.


Articles similaires

Derniers articles

Transpiration

Interview sur Radio Médecine Douce - Gestion des émotions des jeunes et des ados

Interview sur Radio Médecine Douce - Détox

Catégories