Sylvaine Helm - Rauzy
Naturopathe - Nutritionniste Paris 17e

Saisons

L’hiver est fini. Il est temps maintenant d’aider votre corps à se réveiller et à se débarrasser des déchets et toxines accumulés pendant l’hiver. En effet, la saison froide aux nuits trop longues et donc au manque de lumière est propice à une alimentation trop riche et éventuellement à une légère déprime qui nous fait forcer sur les réconforts à base de sucre et de pâtisseries en tout genre, voire d’alcool. La fatigue est là, elle s’est accumulée suite à des nuits au sommeil perturbé ou insuffisant, des infections parfois à répétition, peut-être une bonne grippe si vous n’avez pas pensé à booster votre immunité à l’automne. L’hiver est fini donc et nous sentons une énergie nouvelle pointer doucement qui donne envie de reprendre notre corps en main : c’est le moment de se lancer dans une cure détox de printemps et de revoir son hygiène de vie !

En effet, il ne suffit pas d’avaler des préparations toutes faites, qui donneront certes bonne conscience mais seront insuffisantes voire délétères (risque de déminéralisation par exemple sur un organisme affaibli) si certains changements ne sont pas entrepris.

Les maîtres mots : détoxiner et reminéraliser

Alimentation : 

Manger “mieux gras” en diminuant les graisses saturées et en augmentant la consommation d’omégas 3 (colza, cameline, lin, poissons gras). Introduire des légumes crus et cuits en quantité, par ailleurs très riches en antioxydants, pour aider le travail de nos émonctoires naturels (foie, intestins, reins). Diminuer les sucres et autres aliments industriels et raffinés. Eliminer les poisons quotidiens comme l’alcool, le tabac, le café et les sucreries.

Hydratation : 

Boire de l’eau plate, de bonne qualité, en moyenne 1,5l réparti sur la journée. Penser également aux tisanes, au thé vert, aux jus de légumes et de fruits maison à l’extracteur de jus ou à défaut une cure de jus Breuss (Biotta, en magasin bio).

Sommeil : 

Dormir suffisamment. En effet, un sommeil de qualité et en quantité suffisante ( 7h30 à 8h) permet de relancer les processus naturels de réparation.

Activité physique : 

Bouger pour mobiliser un éventuel excès de graisse, respirer à pleins poumons pour s’oxygéner au mieux, transpirer pour éliminer les toxines : une marche rapide de 30 minutes à la limite de l’essoufflement 5 fois par semaine est déjà excellente.

Pensée positives : 

Nos pensées peuvent nous intoxiquer au même titre que notre mode de vie. Les Neurosciences nous démontrent le formidable impact sur notre bien-être de nos pensées positives. Apprenez à mieux gérer votre stress, pourquoi ne pas faire appel à la méditation et au yoga ?

La Phytothérapie est d’une aide précieuse dans cette cure de détox : Le fonctionnement du foie, organe clé de la détoxication, comme celui des reins, peut être aidé par de nombreuses plantes (artichaut, radis noir, pissenlit, romarin, aubier du tilleul…) ayant chacune leur spécificité et ne convenant d’ailleurs pas forcément à tout le monde. Il vaut mieux être conseillé. D’autres plantes sont particulièrement riches en minéraux, c’est le cas de la spiruline, de l’ortie ou de la prêle. La Nature nous offre par ailleurs un formidable cadeau avec l’arrivée du printemps : il s’agit de la sève fraîche de bouleau, détoxinante et reminéralisante par excellence, à consommer en cure de 3 semaines à raison d’un petit verre le matin à jeun (en magasin bio).

Un jeûne de quelques jours peut être une option intéressante mais il faut absolument vous faire accompagner si vous n’en avez jamais fait.

Une fois tout ça mis en place, pourquoi ne pas conserver ces bonnes habitudes et oublier ainsi fatigue, irritabilité, maux de tête, problèmes de peau, lourdeurs digestives ou inconfort intestinal et profiter à fond de la vie !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.